Notre action solidaire

Publié le Laisser un commentairePublié dans Non classé

PASSERELLE DE MÉMOIRE

Arriver avec une équipe de tournage dans une commune ou un EHPAD crée forcément l’évènement. Nous allons nous servir de cette attention très particulière pour tisser un lien social pas comme les autres. L’outil audiovisuel est une clé extraordinaire pour ouvrir l’intime de chacun.  Commence alors une réflexion sur l’utilité de témoigner et de ce qu’il est possible d’en faire. L’idée de transmettre l’humanité d’un être devient possible pour « Passerelle de mémoire ».

Pour nous, filmer n’est pas une fin en soi, la première action est de faire adhérer les acteurs au projet, provoquer la magie des rencontres pour lutter contre l’isolement social, pour regarder leurs joies de transmettre, la fierté d’être à nouveau utile. Les personnes de plus de 75 ans possèdent des trésors enfouis dans leurs souvenirs, alors à ce moment précis, notre travail de « Passeur de mémoire » peut commencer.

Ainsi sur 5 jours, des ateliers de récit de vie filmés se montent, soit avec des résidents volontaires d’EHPAD, soit avec des habitants de municipalité. L’équipe de « passeurs de mémoire »  travaillera à la recherche de personnes isolées et à la création et fortification des liens sociaux durable.

Le résultat sera des vidéogrammes de récits de vie de personnes âgées volontaires d’une trentaine de minutes maximum par personne, plus une « capsule » de 3 à 5 minutes, mise à disposition de l’EHPAD et da la commune. 

Un retour du travail effectué est prévu avec une projection débat des films réaliser. L’équipe venue filmer sera là pour échanger avec le public et acteurs ayant participé au projet de mémoire. 

 

Livrables à l’issue du projet :

  • Masters des films pour les familles, la commune ou EHPAD.
  • Une intégration sur  site internet de la commune ou de l’EHPAD de « capsules » de 3 à 5 minutes de l’évènement.
  • Projection avec animation débat.

 

Composition de l’équipe projet:

  • Equipe de réalisation des entretiens :
    • Un expert en récits de vie
    • Un réalisateur/ chef opérateur
    • Un assistant 
    • Animateur de l‘établissement ou à la commune
  • Equipe en Post-production : 
    • Un réalisateur/ monteur
    • Un visionnage par un expert en méthodologie des collectes de mémoire

 

Etapes à prévoir:

  • Réunion d’information avec établissement
  • Entretien préalable avec témoins
  • Validation des contrats de droits images
  • Tournage et animation
  • Finalisation des masters
  • Visionnage et débat.
  • Bilan et évaluation avec témoin, famille (option)
  • Bilan et évaluation avec la municipalité ou l’EHPAD (option)

 

Durée:

  • D’une semaine à un an selon le nombres de modules.

 

Plateforme numérique:  Passerelle de mémoire

  • Opérationnelle pour 2018  mettra en lignes  tous les entretiens montés et hiérarchisés sur la plateforme sécurisée et ouvert à tous.

 

 

logo-passerelle-2

Challenge Technologique

Publié le Laisser un commentairePublié dans Non classé

DES MILLERS DE RÉCITS DE VIE FILMÉS

19570_claroline-c

Une base hiérarchisée  facile d’accès.

  • Une image 4K avec un son cinéma: Lier l’exigence cinématographique à l’ingénierie du web pour préserver l’émotion du témoignage dans le temps et conserver les récits de façon pérenne.
  • Des marqueurs temporels qui enrichiront le récit vers des liens hypertexte et un Player qui permettra d’associer des photos et documents appuyant le récit par des évènements précisant le contexte.
  • Une plateforme numérique intuitive avec un moteur de recherche à critères variables dans ses choix de recherche sur des milliers récits filmés.

Cette plateforme numérique sera active en 2018 si les animations de récits de vie trouvent leurs places auprès des EHPAD, municipalités et collectivités.

L’aventure commence dès aujourd’hui, nous comptons  sur votre soutien. 

logo-passerelle-2 

Première expérience en EHPAD

Publié le 2 CommentairesPublié dans Retour d'expérience

PASSERELLE DE MÉMOIRE

Le premier coup de manivelle s’est tournée le 6 septembre 2016 à l’EHPAD Korian Bollée/Chanzy-Le Mans.

Cette experience a dépassée toutes nos espérances sur les bénéfices apportés aux personnes âgées.

Pendant une semaine, nous avons vécu et partagé avec les résidents volontaires d’incroyables moments de transmission de souvenirs, des rires, des joies,  comme si  chaque parole livrée les rendait plus forts, plus sereins. 

De la cantinière au médecin référant, nous avons été porté par cette démarche. Ces premiers entretiens, par la sincérité et l’émotion du témoin, génèrent une empathie au récit. Tous l’établissement a participé à une véritable expérience de transmission par le récit filmé.

Le montage est en cours et nous allons bientôt revenir au Mans pour partager cette » première moisson » de récits de vie.

Un grand merci à Angélique Thibault, directrice de l’établissement  qui a rendu l’expérience possible ainsi qu’à tous ses collaborateurs bienveillants, qui, par leurs implications au projet nous ont aidé à construire un véritable outil dcollaboratif.

 Grace à cette expérience Passerelle de mémoire devient une nécessité actuelle pour le monde numérique de demain.

 

 

 

EXTRAIT : Claire a douze, elle vient de passer son certificat d’étude quand la guerre éclate. Pour gagner un peu d’argent, elle nous raconte la distribution de lait  en porte à porte au Mans.

Détail étonnant sur les pots de lait, le code couleur pour reconnaitre le lait entier du lait écrémé était déjà le rouge et le bleu.

 logo-passerelle-2

Un dispositif contre l’isolement social

Publié le Laisser un commentairePublié dans Non classé

ANIMER SUR 5 JOURS UN ATELIER DE RECIT DE VIEUne démarche participative et locale.

Une équipe de 3 personnes : un spécialiste en récit de vie, un réalisateur/chef opérateur et un assistant.

Le matériel : 2 caméras sur pieds, de la lumière cinéma, un enregistreur son et deux micros, un fond en tissus.

L’installation crée l’événement, l’équipe est bienveillante explique la démarche aux intervenants et participants et commence les rencontres.

Animation EHPAD :

En associant étroitement le personnels à l’activité de récits, c’est faire de la formation sur une démarche de récit de vie et collaborer à des rencontres intergénérationnelles. Passerelle de mémoire devient un outil de sensibilisation pour le personnel de l’établissement.

Animation territoriale:

Associer étroitement la commune à la recherche de récits de personnes âgées, c’est faire collaborer des écoles, des associations, des étudiants, les habitants… Toute une équipe à la recherche de la mémoire de sa commune. Créer l’événement. Organiser une projection débat. Rassembler un parcours de récits sur une cartographie de la commune.