Social

Nos actions

passerelle de memoire

LE DÉROULEMENT  

Pour Passerelle de Mémoire, filmer n’est pas une fin en soi. La première action est de faire adhérer les acteurs au projet, provoquer les rencontres pour lutter contre l’isolement social, pour regarder leurs plaisirs de transmettre, la fierté d’être à nouveau utile. Les personnes de plus de 75 ans possèdent des trésors enfouis dans leurs souvenirs, alors à ce moment précis, notre travail peut commencer

 

  • Mis en place : 1 à 2 jours

En premier lieu, il faut créer la dynamique du projet avec les acteurs qui désirent co-construire l’événement. S’en suit un plan d’actions avec les quartiers et la municipalité, les collèges, les associations de quartiers afin de valoriser l’histoire, le patrimoine et la mémoire des lieux, quartiers, villes.

 

  • La recherche de témoignages : entre 3 et 7 jours (suivants les projets)

Partage du projet avec les acteurs locaux, répartitions des rôles de chacun, recherche et appel à témoigner sur l’histoire de la ville. Elaboration d’un premier calendrier de tournage.

 

  • Tournage : 5 jours

1er jour : Matin : réunion avec tous les seniors qui ont été contactés et invités. Explication de la démarche, établissement du planning de la semaine avec les volontaires qui passeront chacun 2 fois 1 heure devant la caméra.

Après-midi : début des entretiens filmés à raison de 3 ou 4 maximum par demi-journée.

Du 2e au 3e jour : répartition des seniors volontaires pour les 1er entretiens filmés

Du 4e au 5e jour matin : répartition des seniors volontaires pour les 2e entretiens filmés et la prise en compte de leurs documents personnels.

 

  • Montage : 2 semaines

Ces témoignages collectés font l’objet d’un montage. Ainsi 150 à 200 capsules vidéo émotionnelles de 2 à 3 minutes sur des thématiques différentes sont réalisées

 

  • Diffusion :

Toutes ces capsules sont référencées et mises en ligne sur la plateforme numérique dédiés et partagées gratuitement.

Parallèlement, un documentaire d’environ 50 mn sous la forme d’une fresque testimoniale sera diffusé avec les participants et acteurs locaux.

.

Une équipe de tournage crée forcément l’évènement. Nous allons nous servir de cette attention très particulière pour tisser un lien social pas comme les autres car l’outil audiovisuel est une clé extraordinaire.  Commence alors une réflexion sur l’utilité de témoigner et de ce qu’il est possible d’en faire.

L’idée de transmettre l’histoire devient possible. Ainsi des ateliers de récit de vie filmés se montent avec des habitants. Les jeunes, les associations de quartiers partent à la recherche de personnes isolées et à la création et fortification des liens sociaux durables.

 

 

Etapes à prévoir

  • Réunion d’information avec établissement
  • Entretien préalable avec témoins
  • Validation des contrats de droits images
  • Tournage et animation
  • Finalisation des masters
  • Visionnage et débat
  • Bilan et évaluation avec témoin, famille (option)
  • Bilan et évaluation avec la municipalité ou l’EHPAD (option)

 

Livrables à l’issue du projet :

  • Masters des films pour les familles, la commune ou EHPAD
  • Une intégration de « capsules » de 3 à 5 minutes de l’évènement sur le site internet de la commune ou de l’EHPAD 
  • Projection avec animation débat

 

Composition de l’équipe proje

  • Un expert en récits de vie
  • Un réalisateur/ chef opérateur
  • Un assistant 
  • Un animateur de l‘établissement ou à la commune
  • Equipe en Post-production : 
    • Un réalisateur/monteur
    • Un visionnage par un expert en méthodologie des collectes de mémoire

Durée

  • D’une semaine à un an selon le nombres de modules.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *