Un dispositif contre l’isolement social

Passerelle de mémoire est un événement participatif

qui répond à une problématique d’isolement des séniors. 

Une restauration de l’estime de soi : avec les intervenants, rechercher les mots, rassembler ses souvenirs pour les transmettre. Il s’agit d’un cheminement qui valorise la personne en croisant les événements marquants de sa vie.

Un stimulus intellectuel : raviver ses souvenirs favorise un processus intellectuel. Retrouver un souvenir, puis un autre, un travail qui permet à la personne de revisiter un parcours souvent oublié. Entretenir sa mémoire, c’est retrouver sa vitalité.

Une reconnexion à la société : en participant activement à un projet de mémoire, l’individu se sent utile à la société. Et surtout, il fait un acte de transmission valorisant son vécu.

Une valorisation de son vécu : témoigner, c’est transmettre à autrui son expérience des faits et des évolutions vécues.

 

Repenser un mieux vivre et faire ensemble.

 

 

Animation territoriale

Associer étroitement la commune à la recherche de récits de personnes âgées, c’est faire collaborer des écoles, des associations, des étudiants, les habitants… Toute une équipe à la recherche de récits de personnes âgées, source de témoignages de quartier, de métiers, de coutumes locales.

Une projection débat. Rassembler un parcours de récits sur une cartographie de la commune. Un événement qui questionne les mémoires d’un lieu par ceux qui y ont vécu.

Fédérer autour d’une action citoyenne qui valorise l’histoire des territoires et ses habitants.

Une telle offre globale et inclusive n’existe pas sur les territoires.

passerelle de memoire
Passerelle de mémoire

Animation EHPAD 

En associant étroitement le personnel à l’activité de récits, Passerelle de Mémoire permet à la fois de faire de la formation sur la collecte de récits de vie et d’autre part, permet de collaborer à des rencontres intergénérationnelles. Ainsi, Passerelle de mémoire devient un outil de sensibilisation pour le personnel de l’établissement.

Les besoins sont immenses : une étude CSA pour les Petits Frères des Pauvres indique qu’environ 300 000 personnes âgées sont en situation de mort sociale.

https://www.caissedesdepotsdesterritoires.fr/cs/ContentServer?pagename=Territoires/Articles/Articles&cid=1250279812066

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *