img_2336

Passerelle de mémoireLes personnes âgées qui ont participé à cette expérience de transmission ont vécu un moment fort, revitalisant. Avec cet atelier, elles ont redécouvert des souvenirs oubliés. Ils ont été heureux de nous les confier, c’était un moment si important. Aujourd’hui nous sommes heureux de leurs montrer le résultat car  » leur histoire est aussi la nôtre. »

RETOUR D’OBSERVATION de Claire Scopsi

Enseignant chercheur, docteur en Sciences de l’information/Laboratoire Dicen-idf Cnam Paris

La première fonction de ces ateliers de collectes audiovisuelles est d’assurer une animation auprès des résidents, de leur manifester de l’intérêt et du respect et de les rendre acteurs du dispositif de collecte. Les témoins du Mans ont montré leur capacité à s’approprier le dispositif. Le projet a permis par ailleurs au réalisateur Pierre Goupillon, de mettre au point et valider le questionnaire-guide d’entretiens, le dispositif technique et humain de tournage et le format de narration des films réalisés. L’ensemble a fonctionné et peut donc servir de modèle pour d’autres opérations.

Claire Scopsi

RETOUR D’EXPÉRIENCE  de la psychologue Korian Le Mans

« C’est un regard neuf. Vous êtes des gens d’un autre milieu, les personnes qu’ils croisent qui viennent de l’extérieur ça va être des infirmiers, des kiné, c’est toujours du domaine médical, ou les parents. C’est un renouveau, une découverte de ce qu’ils n’auront sans doute jamais vu dans leur vie, c’est quand-même assez extraordinaire. »

(V. psychologue).

RETOUR D’EXPÉRIENCE de l’animatrice Korian Le Mans

Sur votre « séjour » à Bollée Chanzy, je peux dire d’abord que cela a apporté un souffle d’air à beaucoup de résidents (participants ou non) comme tout ce qui casse la routine; les participants ont été très valorisés par ce tournage et c’est particulièrement sensible chez M Hamelin qui d’ordinaire est très discret, qui s’est mis à parler et surtout sourire avec un visage transformé.

Vous avez su vous adapter à leur rythme et leurs contraintes , je sais qu’ils vous ont beaucoup offert d’eux en retour ; c’est donc un projet où tout le monde gagne. 

Positif du côté des résidents, de leur famille, des salariés (vous vous êtes glissés dans l’organisation sans difficulté et ils ont tout de suite adhéré ), de la direction évidemment qui était pilote et de… l’animatrice! 

Le souffle d’air a été bénéfique pour moi aussi car ce cheminement avec vous 3 et les résidants pendant ces quelques jours m’a boosté et conforté dans ma façon de voir les personnes âgées auprès desquelles je travaille comme des êtres singuliers (uniques) et si riches de leur histoire de vie.

A renouveler ? Mille fois oui ici ou ailleurs (ici la porte est grande ouverte) et je forme le vœu que ce projet se finance et se pérennise.

Muriel. Animatrice 

Et les films sont au rendez-vous !

L’ALLEMAND QUI VOULAIT ÉCOUTER LA BBC de Claire Choplin

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *